Biographie

Nikos Koutrouvidis est né à Athènes en 1966.

Ingénieur de formation initiale, il obtient un diplôme de composition pour le cinéma et le théâtre au Conservatoire Filipos Nakas dʼAthènes et il écrit de nombreuses œuvres pour des films et des pièces de théâtre. En 1994, il s'installe à Paris.

Diplômé de composition au Conservatoire National de Région de Strasbourg dans la classe dʼIvan Fedele, il reçoit un premier prix dʼAcoustique musicale au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Michèle Castellengo et il suit également la formation ATIAM (Acoustique, Traitement du signal et Informatique Appliqués à la Musique) à lʼIrcam.

En 1998, il est accueilli comme compositeur en résidence par l’ACROE-ICA (Association pour la Création et la Recherche sur les Outils d’Expression - Ingénierie de la Création Artistique) sous la direction de Claude Cadoz, à Grenoble.

En 2004, il est l’assistant de Christine Groult dans la classe d’électroacoustique au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Pantin.

En 2000, il crée l'association Syntono qui a pour but la création, la diffusion et la promotion de la musique contemporaine, avec laquelle il organise les « Rencontres Internationales Syntono entre compositeurs et interprètes » de 2000 à 2007.

Sensible aux différents chemins de la création contemporaine, et plus spécialement aux relations entre la musique, le spectacle vivant et la technologie, le travail de composition de Nikos Koutrouvidis gravite autour de la recherche concernant le temps musical, et plus précisément la notion de la temporalité sonore et musicale.

Aujourdʼhui, il se tourne vers la création de spectacles associant musique et technologies. Et cʼest dans cette nouvelle perspective que quatre créations ont déjà vue le jour : le conte musical Poirette pour une conteuse et ordinateur en temps réel (2012), le spectacle L'avenir du silence pour une comédienne, un saxophoniste, un percussionniste, électronique et vidéo en temps réel (2013), le spectacle musical Ecoman pour un conteur et deux ordinateurs (2015) et Ubique pour violoncelle, saxophone et orchestre d'ordinateurs (2016).

En 2013, il lance Synoork (orchestre d’ordinateurs Syntono), un projet inédit en France qui a pour objectif principal de sensibiliser des musiciens professionnels ou amateurs au rôle de l’ordinateur comme instrument de musique au sein d’un ensemble transdisciplinaire. Autour de chaque création, des ateliers pédagogiques de sensibilisation à la musique et l’ordinateur, d’initiation à la programmation musicale (MAX/MSP et Pure Data), d’interprétation et d’improvisation électronique, sont proposés par l’équipe artistique.

En 2013, Synoork a proposé un atelier d’interprétation et d’improvisation aux élèves de la classe d’électroacoustique du Conservatoire de Musique et de Danse de Nanterre dans le cadre de ses salons de musique.

En 2014, il a proposé un atelier de sensibilisation au public de l’espace multimédia de la médiathèque Landowski de Boulogne-Billancourt ; il reconduira cet atelier à l’école Prizma de Boulogne-Billancourt et à la médiathèque François Villon de Bourg-la-Reine en 2016. Synoork a également travaillé deux années consécutives (2014/2015) avec deux classes de la CHAM du Collège Claude Nicolas Ledoux du Plessis-Robinson.